La fête de la culture du Grand-duché de Lithuanie à Minsk

Le 24 juillet Minsk fête la Journée de la culture des peuples du Grand-duché de Lithuanie.  Les visiteus pourront pouvoir tresser une ceinture, goûter la cuisine d’autrefois et écouter les musiciens de quatre pays – le tout dans le patio du Musée d’art national du Bélarus. Quatre cultures, quatre langues et quatre nations autrefois reliées dans le Grand-duché de Lithuanie, se retrouvent en plein air pour faire revenir l’atmosphère de l’époque mais aussi présenter la culture musicale contemporaine du Bélarus, de l’Ukraine, de la Pologne et de la Lithuanie.

L’idée de l’événement a été inspirée par l’exposition Les portraits des souverains et magnats du Grand-duché de Lithuanie, issue des musées de Lviv et Lutsk qui est présentée actuellement au musée. On a voulu montrer aux visiteurs la culture visuelle mais aussi musicale, raconte le courateur du projet, spécialiste de marketing du service marketing du service d’expositions du musée Nadezhda Il’kévitchNotre but était de présenter la culture musicale actuelle de ces pays. 

Le répertoire des groupes musicaux invités se base sur la musique traditionnelle, les motifs nationaux mais sous l’arrangement moderne. Au concert de la Journée de  la culture des peuples du Grand-duché de Lithuanie il y aura de la musique classique, mais aussi du jazz ethnique, du folk-rock, du folk-modern. Les groupes intervenants sont Palace du Bélarus, GUTCH orchestre (ГЫЧ Оркестр) de l’Ukraine, VOLOSI de la Pologne et Aiste Smilgeviciute & SKYLE de la Lithuanie. Pour les musiciens étrangers cela sera la première intervention au Bélarus.

Tous ces groupes sont très connus et populaires dans leurs pays mais aussi à l’étranger. Par exemple,  “ГЫЧ Оркестр” qui mélange les mélodies ethniques de l’Ukraine occidentale avec des éléments du modern et jazz, est aujourd’hui un des collectifs les plus demandés aux festivals. Et le groupe Aiste Smilgeviciute & SKYLE dont l’expérience compte plus de 20 albums, cette année a obtenu le prix du Président de la République de Lithuanie pour la contribution à la culture.  

Les artistes sont aussi intéressants par le fait de combiner les styles divers – du folk au rock-d’art, et d’utiliser les instruments classiques (violoncelle, violon, accordéon) mais aussi l’ancien instrument lithuanien kanklės, remarque Nadezhda Il’kévitch.
Les visiteurs pourront goûter les plats traditionnaux dans le café d’Art du musée

(dans le menu spécial –  “сачні панскія”, “слойкі шляхецкія, любчанскія і нясвіжскія”, “бульбянікі з тварагом” et autres), participer à l’atelier de tressage des ceintures, voir en vrai les costumes, l’armure et l’armement du XIII—XVI siècles, acheter un souvenir dans une petite cîté artisanale.

Dans le musée même ce jour il y aura la présentation des cartes postales avec les portraits des

 magnats du Grand-duché de Lithuanie ainsi que l’exposition-vente de la littérature thématique.

Vous pouvez acheter les billets dans la casse du Musée d’art national du Bélarus (rue Lénin, 20). 

d’avance: 85 000 roubles biélorusses (environ 8 euros), le jour du concert – 100 000. Le billet de concert donne aussi le droit de visiter les expositions du musée le jour du concert.

Téléphone du musée: 8017- 327 71 63

Source de l’article en russe: http://news.tut.by/culture/357765.html

Annonce de l’événement sur le site du musée en russe

P.S. L’événement a eu lieu, c’était spectaculaire et plein du monde malgré la pluie.

Voici les photos (TUT.BY, Alexander Korsakov)

Фото: Александр Корсаков, TUT.BY

Фото: Александр Корсаков, TUT.BY

Фото: Александр Корсаков, TUT.BY

Фото: Александр Корсаков, TUT.BY

Фото: Александр Корсаков, TUT.BY Фото: Александр Корсаков, TUT.BY

Фото: Александр Корсаков, TUT.BY


Фото: Александр Корсаков, TUT.BY Фото: Александр Корсаков, TUT.BY Фото: Александр Корсаков, TUT.BY
Фото: Александр Корсаков, TUT.BY Фото: Александр Корсаков, TUT.BY Фото: Александр Корсаков, TUT.BY

Source photos: http://news.tut.by/culture/358912.html

Un autre reportage photo plus complet avec les musiciens http://ultra-music.com/photo/14009

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. LOUYOT dit :

    L’histoire est faite de couches superposées et il est bon de se souvenir des âges antérieurs pour échapper au monstre dévorant de l’actuel et de l’instantané. S’inscrire dans la durée. Ressentir l’épaisseur du temps.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s