20 femmes de Volha Boubich

Le 6 décembre dans la galerie d’art « Université de la culture » a été ouvert le projet photo « 20 femmes » de Volha Boubich. Le projet représente une exposition de vingt portraits des femmes et filles de 16 à 37 ans qui habitent dans 13 pays du monde: de la Lituanie à la Gambie. Volha les a rencontrées toutes lors de ses voyages, chaque femme photographiée est une personnalité  unique, avec sa propre vision du monde, ses rêves et angoisses.

L’exposition est ouverte jusqu’au 28 décembre 2013, adresse: Minsk, place Kastrytchnitskaya, 1 (Palais de la République), galerie d’art  « ‘Université de la culture », entrée libre. Horaires: 11h -19h, tous les jours sauf dimanche et lundi.

Volha: “En 2012 je me suis retrouvée en Afrique où un soir humide, j’ai parlé pendant plus de trois heures sur le toit d’une maison à un étage habitée par plusieurs grandes familles, avec une Gambienne Ngoui, 27 ans. On a juste parlé, de la vie, des femmes, de leurs aspirations et de ce qui leur manque… Les sujets ont été très variés: de la jalousie de l’époux aux difficultés dans le ménage en passant par l’impossibilité de quitter les murs de la maison pour continuer les études. De l’amour et obligations – comme les hommes et les femmes les voient – à l’importance du rire et du désir d’être comprise. Et dans cette conversation sincère avec quelqu’un d’inconnu, habitant l’autre bout de la planète, j’ai été surprise soudain par … notre similarité! ».

Selon l’auteur du projet, c’est alors qu’elle a décidé de poser la même question à toutes les femmes dont les visages sont restés sur ses photos après de longues années de voyages et rencontres occasionnelles dans les pays divers sur les continents divers.

En suivant le fameux mythe culturel sur l’importance d’avoir « la deuxième moitié », l’artiste photographe a demandé à chaque héroïne de son projet de décrire les caractéristiques que doit avoir l’homme avec qui elle voudrait passer toute sa vie. Le résultat des conversations et échanges de messages se voit dans le projet « 20 femmes »- 20 voix féminines qui parlent sincèrement de celui qu’elles voudraient voir près d’elles.

projet photo 20 femmes par Volha Boubich affiche d'expo

Volha Boubich est photographe, auteur d’essais, professeur. Née et travaille à Minsk. En 2002 elle a terminé l’Université linguistique d’Etat de Minsk. Depuis plus de 10 ans elle travaille comme professeur d’anglais à l’Université biélorusse d’Etat. Elle a appris la théorie et la pratique de l’art de photographie aux ateliers chez Andrei Doubinin (Bélarus), Alyaksei Nikishyn (Russie) et Claudine Doury (France). Des séries et certaines photos ont été exposées au Bélarus, en Russie, Ukraine, Arménie, Italie et aux Pays-Bas. Aujourd’hui Volha Boubich travaille activement dans la critique et l’analytique de la photographe biélorusse contemporaine en publiant des articles, critiques des expositions et livres photos sur le site ZNYATA, agit comme commissaire des expositions et enseigne au cours « La photographie dans la recherche visuelle » à l’Université biélorusse d’Etat.

Les femmes sont tellement des femmes. Voici Tatevik, comptable d’Arménie, 23 ans, qui dit que l’apparence de l’homme est très importante: « J’aime quand l’homme est plus haut que moi ». Pour Béatrice, 19 ans, Italie, qui fait ses études au lycée, le plus important est l’attirance physique: « Cela veut dire que l’homme doit me plaire physiquement. Mais pas obligatoire d’avoir un superman. Parfois les beaux mecs ont un petit cerveau ».

projet photo 20 femmes par Volha Boubich ouverture d'expo

D’ailleurs, Ngoui, la Gambienne qui a inspiré Volha au projet, est persuadée que son homme doit porter des soins sur lui-même: se raser, prendre la douche, se brosser les dents ou, au moins, se peigner et répandre une bonne odeur.

L’organisatrice des mariages Maria d’Ukraine a son idéal d’un homme comme un garçon avec les bons yeux. Et il doit encore croire en Dieu de tout son coeur. Lazérita (Inde/Ukraine) rêve d’être près d’un homme qui pourrait la défendre et protéger: « La femme a besoin d’un homme pour pouvoir se sentir faible ».

Les femmes biélorusses ont aussi participé au projet. L’artiste Hanna (Bélarus) croit que l’homme doit être capable à faire des bonnes choses inattendues et de petites folies.

L’Italienne Hanna a été photographiée par Volha avec un enfant. Selon Hanna, l’homme idéal n’a pas peur de devenir papa et jouer avec les enfants.

Quand l’Australienne Marena a vu pour la première fois l’homme de sa vie, elle a pensé: qu’il est laid. Mais il n’y a qu’un pas entre la haine et l’amour. Aujourd’hui Marena et son bien-aimé habitent dans un camion jaune et y voyagent en Australie, très heureux.

A l’ouverture du projet ont participé Yagor Yavorski et Ivan Kilin du groupe musical Hum flying bulletproof noodle en trio avec Natallya Kounitskaya (groupe CloverClub), aussi bien que la poétesse Volha Gapeeva qui a réalisé en collaboration avec Volha Boubich plusieurs projets littéraires et photographiques.

Ce billet français est préparé selon l’information en biélorusse des sites Photoscope.by (communiqué de presse) et Budzma.org (reportage photo de l’ouverture du projet, par Kasya Kirpatsik, photos Zaryna Kandratsieva)

projet photo 20 femmes par Volha Boubich ouverture d'expo  projet photo 20 femmes par Volha Boubich ouverture d'expo

projet photo 20 femmes par Volha Boubich ouverture d'expo  projet photo 20 femmes par Volha Boubich ouverture d'expo

 

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Louyot Michel dit :

    Voyager dans un camion jaune avec Hanna du Belarus , tel est le rêve d’un ami qui a vu l’exposition .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s