Impressions du spectacle franco-biélorusse « Caprice français »

La vie quotidienne est en effet pleine de situations multiformes, voire conflictuelles et extraordinaires. Mais souvent on passe sans s’en apercevoir surtout si cela ne nous concerne pas. Pourtant, une fois mises en relief, surtout dans un cadre particulier comme la scène théâtrale avec sa lumière et ambiance, et grâce à l’ouverture interne du spectateur qui être prêt à percevoir, ces mêmes situations sont enfin remarquées et éveillent nos émotions de large gamme.

groupe de comédiens francophones au bélarus 2014

Les extraits de la vie quotidienne pronfondément étudiés, réfléchis et théâtralisés mais qui conservent leur force naturelle de créer de l’emphatie, ont été parfaitement représentés dans le spectacle « Caprice français« . Le groupe francophone de 11 jeunes comédiens et comédiennes (associations « Demain le Printemps » et « MOO Teatro« ) essaye pour la première fois la scène d’un vrai théâtre, qui est par tradition depuis 2010 celle du Théâtre républicain de la dramaturgie biélorusse (RTBD), et présente les résultats de dix mois d’études de l’art théâtral chez les professeurs biélorusses, avec la traduction simultanée en russe ainsi que le public non francophone puisse comprendre les petits sujets joués. Cette « cuvée » comme l’appelle Fabrice Carrey, organisateur du projet et directeur artistique de l’association « Demain le Printemps », trouve un accueil plus que chaleureux auprès du public qui a occupé toutes les places (la salle du théâtre en compte plus de 200à) et invite les comédiens à bisser à plusieurs reprises, témoigne du succès de cette belle initiative qui implique les ressources créatrices francophones et biélorusses.

Le spectacle « Caprice français » qui est une suite des esquisses théâtrales avec des coups de danse, chant, combat, musique, fait partie des Journées de la Francophonie 2014 ce qui a été bien noté par Mme Claire-Elize Hubert, Attaché de coopération pour le français à l’Ambassade de France en Biélorussie, à l’ouverture de l’évènement.

Durant près de deux heures ces mises en scène nous tiennent en suspens par leur dynamisme et variété, et parlent un peu de tout – liens familiaux et interpersonnels, vie en couple, solitude, grand amour, couches sociales diverses, époques éloignées et personnages connus. A travers des tragédies personnelles les spectateurs ont pu réfléchir aux questions éternelles. On s’étonne, soupire, s’émeut, se réjouit, danse, se marre et rigole mais personne ne part indifférente et pas touchée par la magie d’art théâtral. Pour les gens qui ont appris le français mais ne le pratiquent pas, et pour tous ceux qui apprécient la langue française et la culture francophone, c’est une occasion unique qui apporte un vrai plaisir.

S’alternent sur la scène l’interprétation musicale, surtout forte cette année (extraits musicaux « Oblivion » d’Astor Piazzola, par Louise et Pauline; la chanson splendide « Le poinçonneur des lilas » par Julian qui réanime Gainsbourg mais retrouve aussi son style à lui; la chanson en russe « Pozvoni mne, pozvoni » (appelle-moi) apprivoisée audacieusement par Louise, la chanson « Mon Dieu » par Lou; « Habanera » de Georges Brizet, par Pauline et Elouan; « The Meadow » d’Alexandre Desplat par Manon, la chanson « Padam … Padam…  » par Lou et qui rassemble le groupe sur la scène pour la finale), la danse (une qui inaugure le spectacle, l’autre – les Claquettes – aussi par tout le groupe, une danse par Jade et Elouan, des éléments plastiques dans d’autres mises en scène), le combat (« Indiana Jones » par Elouan et Thomas, « Je t’aime » par Robin et Elouan, des éléments dans d’autres scènes). Cette année on a peut être plus de combat en comparaison aux spectacles des années précédentes, mais cela ne gêne pas, cette forme s’entremêle aux contextes parfois inattendus – ainsi, la fameuse chanson « Je t’aime » est réalisée sous forme d’un duel masculin …  Cette année on assiste aussi à un spectacle plus psychologie, plus profond, on rigole peut être moins mais il y a des « trouvailles » qui assument cette fonction d’agrément facilement.

Ce grand spectacle, divisé en petits morceaux qui se collent bien l’un à l’autre grâce aux liens musicaux et plastiques bien posés, représente une unité harmonique, alimentée de l’énergie et expérience commune du groupe de comédiens et de leurs professeurs biélorusses avec en tête Lidia Monakova, directrice artistique  « MOO Teatro », sans oublier les traducteurs et interprètes et d’autres organisateurs qui les aident.

Le spectacle 2014 se distingue aussi par une plus grande profondeur des sentiments développés en mises en scène théâtrales, une psychologie et sincérité, alors on croit sans réserve aux émotions des personnages apparaissant dans la mise en scène « Infidèle » avec Lou et Thomas, « Kids » par Louise et Thomas, « Concours » par Louise et Pauline, « Les souris et les hommes » par Robin et Elouan, « Clochards » par Thomas, Julian, Robin, Elouan, « Deux frères » par Thomas et Julian, « Cendrillon » par Mathilde et Manon, « Antigone » par Manon et Jade, « La loi du grand amour » par Armelle et Elouan.

« Caprice français » est terminé mais ce n’est pas de même pour la saison théâtrale pour le groupe de comédiens 2014. Vous pourrez encore les voir le 26 avril au Festival des théâtres francophones amateurs, le 28 et 29 avril au spectacle « La forêt » d’après Ostrovsky et le 20 juin au concert final « Voyage théâtral » dans le Théâtre républicain de la dramaturgie biélorusse (rue Kropotkina, 44) – suivez les annonces.

Contacts: 

Association théâtrale biélorusse MOO Teatro: +37529 163 47 52 (Anne Fedorak, mobile), www.moo-teatro.org, moo-teatro@mail.ru, Page Vkontakte MOO Teatro, Page Facebook MOO Teatro

Equipe des professeurs biélorusses – et appréciez le nouveau site web officiel de l’association théâtrale « Demain le Printemps », association partenaire, ainsi que la page Facebook « Demain le Printemps »

Site officiel du Théâtre républicain de la dramaturgie biélorusse, en biélorusse

©Article rédigé par Julie Novik

Publicités

3 commentaires Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s