« J’ai refait l’homme »: Fanny Ardant présente son film à Minsk

Sourire charmant, robe fourreau, talons aiguilles noirs… Le 7 novembre Fanny Ardant fait son apparition au cinéma « Moscou » à Minsk.  Avec sa voix de velours, en faisant des pauses et choissant bien les mots, elle présente sa deuxième réalisation long métrage « Cadences obstinées » dans le cardre du XXième Festival international du film « Listapad ».

Fanny Ardant à Minsk au festival du film Listapad. Photo par Alexandr Vasiukovich / TUT.BY

Pendant sa longue carrière impressionnante Fanny Ardant a fait partie au casting d’Europe et d’Hollywood, travaillé avec les maîtres du cinématographe comme François Truffaut, Alain Resnais, Franco Zeffirelli, Michele Placido, François Ozon, André Delvaux, acteurs Gérard Depardieu, Jean Reno, Jean-Louis Trintignant, John Malkovich et autres.

Ayant dans sa biographie plus de 60 films, éléments de la trésorerie cinématographique mondiale, l’actrice ne s’arrête pas. Récompensée par des prix du cinéma éminents – César de France, Ours d’argent de Berlin et Prix Stanyslavsky de Russie – Fanny Ardant travaille toujours sur de nouveaux projets.

En 2006 l’actrice a présenté sa première oeuvre en tant que réalisatrice – le film « Cendres et Sang » selon le roman de l’écrivain albanais Ismail Kadare.

« Cadences obstinées » est une histoire d’amour passionnant et néfaste. Le comble des émotions dans ce film serait comparable à celui que Fanny Ardant a manifesté pour son personnage dans le film La Femme d’à côté réalisé par François Truffaut.

 Synopsis: Margo (par Asia Argento) abandonne sa carrière brillante musicale pour les relations avec Furio et essaie de sauver les restes de leur amour d’autrefois. En même temps Furio cherche à terminer la restauration d’un ancien palais mais la tâche est irréalisable à cause d’obstacles infinis qui l’accompagnent.

Fanny Ardant à Minsk au festival du film Listapad. Photo par Alexandr Vasiukovich / TUT.BY

— C’est une déclaration d’auteur unique où dans chaque élément minime du film, malgré l’absence de Fanny Ardant sur l’écran, on sent sa présence. Ce film est de la poésie. D’une part, la passion et l’amour qu’on attend toujours d’un film français, d’autre part c’est un cinéma délicat et intime qui nous ouvre son âme mais laisse un arrière-goût du non-dit, décrit le film le directeur de programme du festival Igor Sukmanov.

Fanny Ardant à Minsk au festival du film Listapad. Photo par Alexandr Vasiukovich / TUT.BY

— En commençant ma carrière en tant que réalisatrice, j’ai voulu parler de l’amour pas à son début mais à sa fin. A mon avis, au début l’histoire d’amour est pleine de passion enivrante et nous rend aveugles. Les yeux s’ouvrent quand l’histoire d’amour touche à sa fin. 

Selon la réalisatrice, c’était son idée de raconter une histoire sans s’attacher à une ville précise, alors il y a peu de plans urbains, pas d’autos ni magasins. Ce moyen illustre l’idée qu’un homme malheureux ne voit rien autour.

— Mon personnage est amoureuse de son amour, et l’amour se termine de sa faute car elle l’a aimé plus que l’objet de sa passion, explique la réalisatrice. Dans ce sens elle ressemble à Anna Karenina et Madame Bovary. Toutes ses femmes brûlent leur vie pour aimer l’amour. Il leur manque de la sagesse pour s’opposer à la réalité. Mais il n’y a pas de raisons qui nous font aimer telle ou telle personne. Cela arrive comme ça. 

[…]. Le titre « Cadences obstinées » n’est pas choisi par hasard. Le mot « cadence » en français a plusieurs significations. C’est un rythme musical – la personnage principale joue du violoncelle. C’est le rythme du travail – le personnage principal est chef de chantier. Aussi c’est le rythme des battements du coeur ce qui signifie l’amour. Et le mot « obstiné » signifie en français « persévérant », « acharné », comme l’est l’héroïne même.

Fanny Ardant à Minsk au festival du film Listapad. Photo par Alexandr Vasiukovich / TUT.BY

[…].

Fanny Ardant à Minsk au festival du film Listapad. Photo par Alexandr Vasiukovich / TUT.BY

L’actrice et réalisatrice dit qu’elle aime rédiger un scénario. Elle avoue être solitaire, elle n’aime pas la vie mondaine, et n’a pas beaucoup d’amis. Alors quand elle reste elle-même avec son cahier et des personnages, on dirait elle se prépare au rendez-vous.

— Quand j’ai terminé la première version du scénario, je l’ai montrée à quelqu’un et cette personne a manifesté son indignation en disant que l’histoire n’avait pas de sens et la femme était tombée amoureuse d’un con. Alors j’ai refait le scénario et refait l’homme. J’ai aimé discuter, se disputer au sujet des gens qui n’existent pas. J’ai toujours aimé pouvoir critiquer un film ou spectacle à sa sortie tout comme à la fin d’un match de foot.  

Après la question sur l’homme idéal Fanny Ardant a fait une pause, souri et répondu que l’homme idéal est celui qui aime et qu’on aime. « L’amour voici mon idéal », a conclu l’actrice.

Fanny Ardant à Minsk au festival du film Listapad. Photo par Alexandr Vasiukovich / TUT.BY

Fanny Ardant a avoué avoir lu à propos de notre pays avant sa visite. Et après un accueil si chaleureux elle a promis de revenir au Bélarus.

Article original en russe: http://news.tut.by/culture/471814.html, crédit photo: Alexandr Vasiukovich / TUT.BY.

Le 7 novembre Fanny Ardant a aussi participé à une soirée VIP French Cocktail, organisée à l’initiative de l’Ambassade de France en Biélorussie en partenariat avec France Group, Dilis Parfum et Pernod Ricard Minsk. Suivez ce lien pour voir le reportage photo de la soirée.

N.B. L’article est traduit du russe, alors les citations de Madame Ardant- aussi. L’auteur du blog demande de l’excuser pour ne pas pouvoir founir ses paroles en version originale. 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s