Mois de la Photographie à Minsk

Le troisième Mois de la Photographie commence à Minsk, annonce Journalby.com. Cette année il sera thématique pour la première fois avec l’opposition « centre-périphérie » comme sujet principal.

Le programme principal du festival (sur le site officiel en anglais) consiste en cinq expositions qui se tiendront depuis le 9 septembre (ouverture officielle le 09.09.16 à 19h 00, entrée libre) dans l’hangar de l’espace d’art CECH dans la rue Oktyabrskaya (vulica Kastryčnickaja 16). Elles visualisent des discours au sujet des relations entre le « centre » et la « périphérie », de manière littérale géographique jusqu’aux approches qui posent des questions inattendues.

Au programme principal du Mois de la Photographie à Minsk entrent les expositions « Projet Sochi » du photographe hollandais éminent Rob Hornstra; « Stand BY » du groupe photographie polonais ; « Mythes sur les changements » (Fables of Change) du groupe des photographes australiens contemporains (Hoda Afshar, Owen Leong, Simon Harsent et Ray Cook) et l’exposition rétrospective du photographe biélorusse Valery Lobko.

"Sochi Project" Rob Hornstra et Arnold van Bruggen  exposition
”Construction in the winter capital”, « Sochi Project » Rob Hornstra et Arnold van Bruggen

Le public va voir aussi le début du collectif biélorusse LĒD – une exposition à points de vue différents entitulée « Réflexe acquis » assemblée par Maksim Dosko, Anna Levankova, Aleksey Naumchik, Maksim Sarychau, Alexandra Soldatova, Alexander Mikhalkovich qui sont déjà populaires auprès des amateurs de la photographie d’art et conceptuelle.

LĒD collective. “Acquired reflex”, 2015 – 2016 photographes biélorusses
LĒD collective. “Acquired reflex”, 2015 – 2016

Le programme parallèle du Mois de la Photographie à Minsk va impliquer cinq autres plateformes à Minsk et Brest en invitant les spectacteurs à prendre connaissance des expositions de la Pologne (« Triple portrait« ), France (projet commun de Clément Briend et des auteurs biélorusses), Allemagne (Leap in Time) et du Bélarus (l’exposition des photos de la collection de Yuri Vasilyev et le projet « Le concret et l’émotionnel: entre le monument et le rite »).

Photo d’aperçu: Barbara Klemm 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s