Exposition de peinture: plus de 80 toiles de 28 pays

Moins d’un an est passé pour mettre en vie l’idée de présenter dans la salle d’exposition le rêve des hommes politiques de la maison européenne commune, écrit sb.by. Artistes, diplomates et finansistes se sont entendus rapidement, par surprise, même avec un nombre incroyable des participants (plus de 80 oeuvres de 28 pays, comme on dit sur bdg.by).

Luis Rodriguez exposition à minsk
Selfie avec Luis Rodriguez de Lisbonne sur le fond de ses toiles

La nuit la veille du vernissage la poste diplomatique a délivré les toiles d’Andorra et Monaco. La nuit on a imprimé alors des pages complémentaires pour le catalogue d’exposition.

Les artistes arrivaient à Minsk – du Portugal, de la Lituanie, Belgique, Allemagne, Italie, Finlande et des autres pays, pour présenter leurs oeuvres aux premiers visiteurs de l’exposition.

La conception d’art principale consiste à ne pas en avoir. Le commissaire d’art Vladimir Alshevsky souligne ce fait disant que les artistes ont défini eux-mêmes les oeuvres à transmettre dans la galerie de Minsk.

Ce n’est pas à Minsk qu’on avait défini qui allait representer le pays à l’exposition. Ainsi, par exemple le peintre de Kazahstan a été sélectionné parmi 15 candidats. Pourtant la pluralité des styles et points de vue sur le monde et l’art s’est déployée d’une manière harmonique et consonante.

Peiture de Zurab Tsereteli à minsk
La peinture chaude de Zurab Tsereteli est facile à trouver

— Cet évènement témoigne vivement que nous sommes capables de faire beaucoup pourque l’Europe devienne la maison commune accueillante où règnent la paix, le calme, la beauté et la sûreté de l’avenir, formule l’essentiel Vladimir Makej, président de la Commission nationale des affaires de l’UNESCO, ministre des affaires étrangères, en inaugurant l’exposition.

Et on en trouve là- de la beauté, du calme, de la sûreté.

Malgré le rouge chaud dans les toiles par Zurab Tsereteli, et le noir dangereux des peintures par Irina Schuvaloff de Helsinki,  et des réflexions ironiques de Ruslan Kutniak de l’Ukraine, la satire politique de Radovan Trnavac Mića de Serbie et le pop art de Christian Bonavia de Monaco avec l’image de la princesse Grace… Pour les uns la peinture sert de tribune, pour les autres – de tour d’ivoire. Il y a le tout à l’exposition De Lisbonne à Vladivostok via Minsk, comme dans la vie.

Exposition de Ulrich Uffrecht au bélarus
Ulrich Uffrecht parle de la pluie sur la ville

L’artiste berlinois Ulrich Uffrecht montre ses toiles favorites sélectionnées pour l’exposition à Minsk, et parle des réfugiés de Syrie et Afganistan qu’il avait hébergé avec sa femme. Après il annonce qu’il choisit les couleurs ainsi qu’elles apportent du positif dans la vie des gens. Il a des abstractions merveilleuses, chaudes et très exactes. /…/

Après Minsk l’exposition partira pour Lisbonne et en Europe.

Idée du projet: Pavel Latushka, Ambassadeur de la République du Bélarus en République Française, et Viktar Alshevsky, artiste, élève du célèbre peintre biélorusse Mikhail Savitsky.

Horaires: l’exposition est ouverte du 21 décembre 2016 au 5 février 2017.

Adresse: galery d’art Mikhail Savitsky, Minsk, place Svabody 15.

Quelque info en anglais.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s